Apprendre la danse de salon à Martigues

Vous souhaitez apprendre la danse de salon à Martigues, mais ne savez pas quelle danse de salon vous correspondrait le mieux ? Dans cet article, nous vous disons tout de la danse de salon.

Danse de salon : présentation

La danse de salon est un terme générique regroupant un ensemble de danses collectives, en solo ou en duo. Pour être plus précis, ce terme regroupe toutes les danses étant auparavant dansées dans les bals et les salons dansants. On l’appelle également danse en société lorsqu’elle est pratiquée en loisir. C’est aussi bien un sport de détente qu’un sport de compétition. Dans ce cas, les danses sont particulièrement structurées et codifiées.

La danse de salon doit son succès mondial à différents facteurs, à commencer par son fort aspect social. C’est en effet une danse regroupant des danses issues de diverses origines, dansées partout dans le monde.

Les danses de salon séduisent également pour une autre bonne raison : c’est une danse sportive mixte, ouverte aux femmes comme aux hommes.

Ce sont, en outre, des danses polyvalentes : les danses latines sont élégantes et sensuelles, tandis que les danses standard sont gaies et dynamiques. La danse de salon regroupe plusieurs danses, pouvant être enseignées en cours collectifs à Martigues : nous vous les présentons afin de vous permettre de faire votre choix.

Danse de salon à Martigues : quelle danse choisir ?

Nous vous donnons l’opportunité d’apprendre différentes danses de salon à Martigues. Voici un descriptif de toutes les danses de salon existantes : ces quelques informations devraient vous permettre de savoir quelle catégorie de danse de salon vous séduit le plus. Et pourquoi pas plusieurs ?

Les principales danses latines

Les danses latines ont un caractère sensuel et festif. Elles nécessitent souvent que les partenaires dansent en contact, mais ce n’est pas toujours le cas. On laisse une grande liberté de mouvement aux partenaires : les danses latines sont des danses d’interprétation. Parmi elles :

  • La Salsa : une danse rapide et dynamique. Il existe deux types de Salsa : la Salsa cubaine ou la Salsa Portoricaine. Dans le premier cas, lors des cours de Salsa, elle se danse en ligne, de manière circulaire dans le deuxième.
  • La Bachata : une danse de salon de couple se déclinant en différents styles : moderne, sensuelle ou dominicaine.
  • La Kizomba : une danse sexy, lente et chaloupée à danser en couple, la Kizomba est facile à apprendre mais nécessite une forte connexion entre les deux partenaires.
  • Le Mambo : il est originaire de l’île de Cuba. Voisin de la Salsa, le Mambo est difficile à apprendre. En effet, les deux danseurs et réalisent leurs pas en miroir.
  • Le Merengue : il s’agit d’une danse issue des Caraïbes : c’est la danse nationale de la République dominicaine, mais aussi un style de musique. Le Merengue, auparavant dite danse campagnarde par la bourgeoisie, est en plein essor à travers le monde. Elle se compose de pas de danse sensuels et rythmés.

Les danses latines sportives

  • La Rumba : la Rumba est une danse évoquant le jeu de l’amour entre deux partenaires. C’est une parente du Cha-Cha-Cha. Elle est toutefois plus lente et nécessite un important travail des hanches.
  • Le Chacha : le Chacha est rythmé par des chorégraphies joyeuses et insouciantes, presque effrontées.
  • La Samba : danse traditionnelle du Carnaval de Rio, la Samba est un symbole de joie et de fête. Elle est exubérante, gaie, tout en évoquant la sensualité. C’est une danse rapide, avec un tempo allant de 50 à 52 mesures par minute.
  • Le Paso Doble : une danse latine venue d’Espagne et évoquant la tauromachie. En effet, le danseur y incarne le toréador, tandis que la danse incarne la muleta (cape rouge). La chorégraphie évoque la passion, le drame. C’est une danse de caractère, dans laquelle les danseurs doivent être capables de transmettre des émotions fortes.
  • Le Jive

 

Les danses standard sportives

Les danses de salon standard sont pour la plupart des danses dans lesquelles les tandems de danse sont en position face-à-face et se tiennent dans les bras l’un de l’autre. Toutes ces danses sont évolutives, c’est-à-dire que les couples se déplacent autour de la piste de danse. Ce sont des chorégraphies complexes à maîtriser : pour un rendu parfait, les partenaires doivent maintenir un cadre de danse, afin de ne jamais perdre leur connexion.

  • La Valse lente : également appelée Valse anglaise, cette Valse est d’origine anglo-saxonne. Composée de mouvements lents et gracieux, à réaliser à deux, elle évoque la nostalgie, le romantisme. C’est une danse à 3 temps, chorégraphiée et lente.
  • Le Tango : considéré comme danse standard, le Tango reste néanmoins une danse d’origine latine. Ses mouvements sont rapides, parfois saccadés. C’est une danse à fort caractère, au cours de laquelle les danseurs doivent marquer, voire accentuer leurs expressions.
  • La Valse viennoise
  • Le Slow Fox Trot : il s’agit d’un jazz swingué, inventé par la population noire de New York. Dans les chorégraphies Slow Fox Trot, la distinction et la fluidité de mouvement priment. C’est la danse standard la plus difficile à maîtriser, car la plus technique.
  • Le Quickstep : influencée par le Charleston, le Quickstep est une variété de Fox-trot dansée très rapidement. Son tempo est de 50 à 52 mesures par minutes, donnant ainsi une danse très vivante, dans laquelle s’enchaînent mouvements rapides et petits pas sautés.

Le Rock et les Disciplines associées (Rock & DA)

Le Tango Argentin

On danse alternativement trois rythmes dans les lieux de danse : le tango lui-même, la Vals et la milonga. La danse milonga étant antérieure au tango, c’est elle qui a donné son nom aux lieux où se pratiquent ces danses.

Le Tango : Le tango dit rioplatense est une danse de bal qui se danse à deux, au cours des milongas Il est aujourd’hui de loin le plus pratiqué dans le monde, devant le tango de salon la précision par le qualificatif rioplatense ou argentin tend donc ainsi à disparaître. Le tango est une danse d’improvisation, au sens où les pas ne sont pas décidés à l’avance pour être répétés séquentiellement, mais où les deux partenaires marchent ensemble vers une direction impromptue à chaque instant, en fonction de la musique et de l’espace libre sur la piste.

  • La Milonga: La milonga se danse techniquement comme le tango, mais le rythme est plus vif, plus alerte, la danse est souvent plus gaie et plus simple

La Vals : La technique de base de la danse (pas, guidage), est la même que pour le tango mais la rythmique à trois temps implique aussi des dynamiques de pas spécifiques à la valse et, souvent, une plus grande fluidité de mouvement que lorsqu’on danse sur un rythme de tango (bien que cela dépende des types de tangos et des danseurs). Les pas et figures tournants sont privilégiés. Les pas et figures nécessitant un fort ralentissement ou un arrêt de la marche sont moins propices à la valse.

Danses de salon : loisir, ou compétition ?

Enseignées en loisir en Provence, ces danses de salon ont tout d’une activité sportive complète. Les premiers pas pour apprendre à danser sont souvent appris pendant des cours collectifs, permettant au danseur de se familiariser avec chaque danse dans une ambiance conviviale, par groupes de niveau. Il peut alors y apprendre les pas de bases, la posture à tenir, ainsi que la rythmique des danses de salon. Après quelques heures de cours de danse à Martigues, vous serez capable de maîtriser les bases de la danse et de vous amuser, sans nécessairement posséder de partenaire attitré. En effet, apprendre les danses de salon en cours collectifs vous permettent de changer de partenaires pendant les cours, et d’évoluer avec différents danseurs.

Concernant la compétition, c’est une autre affaire. La découverte de la danse de salon de loisir en salle de danse, passionnante, fait souvent naître le désire de se lancer en compétition. C’est une bonne manière de progresser plus rapidement, et d’aborder des aspects plus techniques de la danse de salon. Dans ce cas, les règles ne sont pas tout à fait identiques : le danseur devra évoluer sur des chorégraphies précises, avec un partenaire attitré. Ce perfectionnement nécessite souvent le suivi de cours particuliers.